Participation au jeu d'écriture et de dessin de ff du blog Le Balisier des Couleurs, pour la communauté over-blog : l’arbre-à-mots.

Ff nous propose un mot et on écrit ou on dessine ce que nous inspire ce mot.

Donc voici mon texte sur le Caméléïdoscope et le magnifique et très sympathique dessin de Ff (j'adore ton dessin Ff ) inspiré par mon texte :

 

Le caméléïdoscope

Le caméléïdoscope vivait dans une grande cage, avec un box, une petite prairie et quelques arbres, des bambous er des ginkgos uniquement, les seuls qu’il aimait. Oui le caméméïdoscope est un peu particulier et un peu exigeant, mais fort sympathique et spécial.

C’était une grande biche aux grandes oreilles, à poils courts et à tête beige, qui ne mangeait que des légumes, domestiques ou sauvages, mais que des légumes.

 

Le zoo le traitait bien, il en convenait, mais son Inde natale lui manquait parfois. En même temps l’Occident lui avait fait découvrir la neige et cela l’émerveillait chaque hiver et son pelage s’adaptait. Un longue fourrure se développait sur son dos au début de chaque automne et lui arrivait au genoux pour la neige, un longue fourrure soyeuse, noire et rousse, pleine de nuances d’orange du plus clair au plus foncé, assez flamboyante et chaude.

Le caméléïdoscope avait aussi un bindi noir et blanc sur le front entre ses deux yeux ambrés, frangé de longs cils noirs, il observait les gens.

 

Tout le monde lui rendait visite à longueur de journée à longueur d’année, le dévisageait, le critiquait, se moquait de lui ou louait sa beauté… Et lui observait les gens, eh bien oui, au zoo, les gens viennent voir les animaux mais les animaux observent les gens aussi. Cela les distrait et les amuse, toute cette variété de mammifères humains, c’est assez intéressant, surtout pour le caméléïdoscope. Lui, il scanne les gens, mais personne ne le sait.

Tout le monde pense que son nom est du à son étrange mélange de couleurs, mais en fait, il s’appelle comme ça à cause de son aptitude : il scanne les gens avec ses grand yeux profonds et il voit leur vraie nature, leur vrai personnalité au delà des masques et des rôles qu’ils veulent jouer…..il voit leurs secrets, leurs émotions et leur caractère.

 

Le caméléïdoscope était un solitaire, c’était comme ça, mais parfois il s’ennuyait quand même, un soigneur lui avait expliqué qu’on ne pouvait pas lui amener une compagne, son importation était désormais interdite  et aucun zoo ne voulait donner son exemplaire de cet animal spécial. Alors on lui cherchait un copain, mais que lui donner ? Il était spécial et faisait un peu peur aux autres animaux et aussi à la plupart des mammifères humains, alors qu’il était parfaitement inoffensif, mais les autres sentaient qu’il était spécial et ça les embêtait.

Alors un jour, on lui présenta un petit poney shetland noir et blanc, qui ne s’entendait avec personne, mais personne ne savait pourquoi. Le poney était très petit par rapport au caméléïdoscope mais ils s’entendirent tout de suite très bien, s’adoptèrent…….et ils se reconnurent  dans leur étrangeté.

 

Et voici le dessin de Ff inspirée par mon texte sur le Caméléïdoscope :

 

cam.jpg

 

 

Tag(s) : #Arbre à mots
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog