Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résolutions de la nouvelle année ?

En général, les bonnes…….peu de gens en prennent de mauvaises……Peut-être une mode à lancer ? (avec l’avantage de se réjouir de ne pas les avoir tenues…….)

A chaque nouvel an le mammifère humain formule des résolutions qui sont censées être bonnes, bonnes pour soi ? Bonnes pour qui ?

 

La majorité, voire la totalité, ne sera jamais tenue, soyons un peu honnêtes…. car le mammifère humain place généralement la barre juste un peu trop haut…….

Il aime les grands défis hautement réalisables, du genre la paix dans le monde ou réussir exactement le même-plat-que-sur-la-photo-du-bouquin-de-recettes-faciles, mais nécessitant un master de cuisine pour comprendre le texte des étapes de la réalisation, voire des ingrédients……….( ce qui n’était pas mentionné sur la couverture !)

 

Les résolutions, comme des espoirs, se baladent dans notre cerveau quelques temps, jusqu’à l’oubli, voire l’enterrement conscient et désabusé…...

Next year will be better ?

Et chaque année, le même rituel……les smileys sautillent dans notre tête avec leur résolution forcément bonnes.

 

Heureusement, peu de temps après, le nouvel an chinois permet des petits réajustements……avec soi-même et avec notre karma……

 

Puis ces foutus smileys nous exaspèrent, avec leur foutu sourire et on finit par les tuer un à un, mentalement, avec extase et une satisfaction carnassière…..que l’on ne soupçonnait même pas chez nous.

 

Changer chaque année ou changer chaque jour, vaste question, impossible réponse……

Mais vivre le présent oui…….l’avenir ayant un goût d’arnaque par manque de fiabilité et une incertitude certaine…..

Et si le mammifère humain misait sur le présent pour une fois…..il a un goût savoureux  et une présence certaine lui !

 

R.I.P petits smileys, le mammifère humain vit tout de suite, là, maintenant…

 

 

 

Tag(s) : #Idées vertes mais bien Mûres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :